Exposition Barbara à la Philharmonie de Paris

 

 

Présentée à la Philharmonie de Paris vingt ans après la disparition de la chanteuse, l’exposition Barbara offre plus qu’un hommage de circonstance. C’est un portrait vivant qu’elle retrace, incarné par des archives exceptionnelles et par l’émotion que l’artiste continue d’imprimer dans l’esprit et le cœur de ceux qui ont créé l’exposition : sa commissaire tout d’abord, Clémentine Deroudille, amoureuse insatiable de la chanson française, Bernard Serf, neveu de Barbara, dont la générosité fut décisive à ce projet, et tous ceux qui, anciens familiers ou admirateurs dévoués, ont spontanément ouvert leur collection ou leurs souvenirs– comme s’ils lui étaient éternellement redevables.

Une longue dame brune, un visage aux traits dessinés, des textes ciselés, chargés de mélancolie… : c’est l’image de Barbara qui s’impose sur papier glacé.

L’exposition propose de passer littéralement derrière le rideau et de dévoiler l’extraordinaire richesse de l’artiste, une femme vibrante et lumineuse qui a décidé que le spectacle serait sa vie, et les scènes de théâtre, les décors de son quotidien.

Cette première exposition à la Philharmonie de Paris sur une artiste femme est une invitation à découvrir ce que signifie être une femme libre, une femme qui écrit, compose et interprète, dans cette seconde moitié du XXe siècle.

Artiste d’exception, Barbara a été la muse des années cabarets de la rive gauche, pour devenir la découverte de Bobino, puis chanter sur les plus grandes scènes parisiennes. La chanteuse est devenue un mythe et ses concerts, des moments de recueillement extraordinaires. Le public, debout, ne quittait la salle qu’après de longs adieux.

En partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel, l’exposition présente des archives rares et parfois inédites, qui permettront aux visiteurs de découvrir une chanteuse aux multiples facettes. Des textes ébauchés, maintes fois recommencés, des correspondances intimes et quelques documents personnels livreront de précieux indices sur la façon de composer, de faire de sa vie des chansons intemporelles, des confidences chantées.

Barbara a été beaucoup et magnifiquement photographiée. L’exposition présentera les clichés rares ou emblématiques de nombreux photographes qui ont su gagner sa confiance et l’ont immortalisée sur scène ou dans un contexte plus intime : Just Jaeckin, Marcel Imsand, Jean-Pierre Leloir, Tony Frank, Jo Cayet, Georges Dudognon…

La chanteuse aura façonné son image, comme en témoigne ses costumes de scène. Les journaux, les programmes révèlent le contexte de l’époque et le regard porté sur celle qui sut conserver son mystère, s’offrir sans pour autant se démasquer.

 

 

L’eye liner de Barbara

Pour la soirée d’inauguration du 12 octobre 2017, 4 étudiantes d’ITM Paris vont animer l’espace maquillage. Les invitées pourront de faire maquiller les yeux. Lélia Potiron, Alice Cottet, étudiantes en 3ème année, Olga Yausheva et Léa Dos Santos, étudiantes en 2ème année, réaliseront des traits d’eyeliner, symbole emblématique de la Dame en noir.

 

Informations pratiques

Du vendredi 13 octobre 2017 au dimanche 28 janvier 2018

CITE DE LA MUSIQUE – PHILHARMONIE

Espace exposition

221, avenue Jean Jaurès

75019 PARIS

Plus d’infos : Exposition Barbara