Derrière les vernis lissés, les strass et les créations artistiques qui pullulent sur les réseaux sociaux se cachent de véritables professionnels de l’esthétique que sont les prothésistes ongulaires. A la fois créatifs et techniques, celles et ceux que l’on appelle également les stylistes ongulaires subliment les ongles de leurs clientes, par l’emploi d’outils et de techniques spécifiques, les renforcent aussi, les entretiennent et apportent tous les conseils nécessaires afin d’assurer une tenue impeccable de leurs créations, et favoriser une meilleure santé des ongles. Présentation d’un métier très en vogue.

Description du métier prothésiste ongulaire

Le métier de prothésiste-ongulaire est un métier qui a le vent en poupe depuis plusieurs années. En somme, sa mission consiste à poser de faux ongles, à les décorer selon la demande de la cliente, et à les entretenir, pour une tenue impeccable. Allongement d’ongle, embellissement de l’ongle, mais aussi solidification et entretien, sont les quatre axes principaux de son métier, que l’on retrouve généralement au sein d’instituts de beauté, de bars à ongles ou même à domicile. Les prothésistes ongulaires assurent également un rôle de conseil vis-à-vis de leur clientèle, qu’ils / elles orientent au mieux selon leurs demandes, la santé de leurs ongles et leurs spécificités.

Les qualités et les compétences d'un styliste ongulaire

Le / la prothésiste-ongulaire, également appelé styliste ongulaire, est une profession de l’esthétique. En contact direct avec ses clientes, il / elle prend le temps de comprendre leurs attentes, et leurs demandes. Il / elle les interroge aussi, afin de faire le point sur d’éventuelles allergies connues, des traitements médicamenteux en cours, leur état de santé ou même l’historique de leurs ongles. En effet, la pose d’ongles artificiels est fortement contre-indiquée dans certaines circonstances (en cas de grossesse par exemple, mais aussi dans l’exercice d’un certain nombre de professions de la santé notamment).

Le / la prothésiste-ongulaire maîtrise parfaitement les différentes techniques qu’il / elle sera amené(e)  à utiliser. Parmi celles-ci, on peut citer les suivantes, qui font l’objet des demandes les plus courantes de la part de leur clientèle :

      • la pose d’ongles en gel ou en résine sur ongles naturels : cette technique consiste tout simplement à modeler un faux ongle (gel) qui viendra se superposer à l’ongle naturel de la cliente, ou à y appliquer des couches de résine de trempage,
      • la pose de vernis permanent et semi-permanent sur ongles naturels,
      • l’extension d’ongles : cette demande, qui consiste à allonger l’ongle de la cliente, revient à coller un faux ongle sur l’ongle naturel, soit en plastique (on parle alors de capsules), soit en y apposant un chablon (papier autocollant) qui servira de support au modelage réalisé à l’aide d’une résine ou d’un gel UV,
      • french manucure : requête classique s’il en est, la french manucure consiste à dessiner une bande blanche sur la pointe de l’ongle, que le / la prothésiste ongulaire viendra ensuite recouvrir de plusieurs couches de vernis, pour un rendu optimal,
      • le remplissage : cette technique est généralement requise lors de la repousse de l’ongle après la pose d’une prothèse ongulaire. Avec du gel, le / la styliste ongulaire va combler la zone située près de la base de l’ongle, afin de recouvrir l’ongle naturel devenu apparent,
      • le nail art : demande très en vogue ces dernières années, le nail art revient à décorer l’ongle avec une palette d’accessoires très divers. Vernis bien sûr, mais aussi motifs, strass, bijoux, stickers, baby boomers, microbilles, poudres… sont autant d’outils et de techniques que le / la prothésiste-ongulaire saura proposer à ses clients, pour un rendu à la hauteur de leurs attentes.

D’autres demandes, peut-être moins techniques, telles que la réparation d’ongles cassés, écornés ou tout simplement manquants, ainsi que la dépose de produits, font aussi l’objet de demandes fréquentes. Le / la prothésiste ongulaire se doit de les maîtriser, mais aussi de les proposer et de les recommander, assurant vis-à-vis de sa clientèle un rôle de conseil et de prévention.

Il va sans dire qu’en plus de maîtriser ces techniques, le / la prothésiste ongulaire est particulièrement habile de ses mains, et sait utiliser tous les outils qui sont à disposition. Limes, bloc polissoire, lampes UV ou LED, pinceaux, huiles, gels, stylos correcteurs, capsules, bâtonnets… sont autant d’équipements indispensables à la pratique de ce métier.

La minutie, la patience, une sensibilité artistique accrue, mais aussi de bonnes capacités relationnelles, font du métier de prothésiste-ongulaire un métier complet, qui requiert beaucoup d’exigence. Le respect des règles d'hygiène et de sécurité sont un aspect sur lequel le / la prothésiste ongulaire se doit d’être exemplaire, pour protéger ses clients et se protéger lui / elle-même. En effet, les ongles sont une zone sur laquelle il est toujours délicat d’intervenir, en raison des nombreuses bactéries qui nichent dans nos mains. C’est pourquoi un certain nombre de règles sont à respecter rigoureusement, et notamment les suivantes :

      • se laver les mains régulièrement,
      • désinfecter son plan de travail,
      • désinfecter systématiquement les mains du modèle, et réitérer l’opération autant que nécessaire,
      • porter des gants lors de la pose ongulaire,
      • stériliser chaque outil après son utilisation,
      • connaître les principales maladies des ongles, telles que les mycoses, les pseudomonas, la paronychie, l’onycholyse… afin de conseiller au mieux ses clientes, et les protéger en cas d’éventuelles infections.

 

Les secteurs d'activité où on exerce ce métier

Le métier de prothésiste ongulaire est une activité que l’on peut bien sûr retrouver dans les ongleries, les salons d’esthétique, les instituts de beauté, les bars à ongles (ou nail bar), mais aussi les salons de coiffure ou les galeries de grands magasins. Avec le déploiement des emplois indépendants, l’activité s’est tournée ces dernières années vers le service à domicile.

Il est également possible de travailler en tant que prothésiste ongulaire au sein de l’industrie du cinéma, dans le secteur de la mode, de la photographie ou du spectacle. Dans ce cas, le métier est quelque peu différent, le prothésiste ongulaire travaillant généralement sous la coupe du chef maquilleur ou du directeur artistique.

 

Salaire et évolution de carrière

  • Prothésiste ongulaire : salaire

En début de carrière, le / la prothésiste ongulaire est souvent polyvalent, et peut, lorsqu’il / elle travaille en salon ou en institut, prendre à son compte l’accueil, la vente ou encore le maquillage de la clientèle. Il / elle reçoit une rémunération moyenne qui avoisine les 2000€ brut / mois.

  • Prothésiste ongulaire : perspectives d’évolution

En matière de perspectives d’évolution, le / la prothésiste peut envisager de se lancer en indépendant ou ouvrir son propre salon, une fois qu’il / elle aura acquis suffisamment d’expérience. Des projets pour lesquels il est fortement conseillé d’avoir développé en amont d’autres compétences, et notamment en matière de gestion, de management, de techniques commerciales ou même de communication.

Les prothésistes-ongulaires peuvent aussi se tourner vers la formation, et compléter leurs compétences, afin de poursuivre d’autres carrières, dans l’esthétique par exemple, la cosmétique, la parfumerie…

 

Formation pour devenir prothésiste ongulaire

  • Prothésiste ongulaire : étude

Au sein de l’école ITM, les aspirants prothésistes ongulaires peuvent suivre la formation bachelor maquilleur mode & beauté ou rejoindre deux formations dispensées au sein de notre établissement parisien. Complémentaires, ces deux cursus courts sont à visée professionnalisante, et s’adressent notamment aux professionnel(le)s du maquillage, de la cosmétique, de la coiffure ou de tout autre métier de l’esthétique, qui souhaiteraient compléter leur formation, et proposer à leur clientèle une offre plus large. 

Les deux formations proposées au sein de l’école ITM intègrent tous les pré-requis nécessaires à l’exercice du métier de prothésiste-ongulaire, et prévoient à la fois des modules théoriques et pratiques. Encadrées par des prothésistes expérimentés, les deux cursus permettent de répondre aux besoins d’un marché en constante progression.

  1. Bachelor maquilleur mode & beauté
  2. Initiation à la prothésie ongulaire - niveau 1

Pendant 2 jours, les étudiants découvrent les principes de la prothésie ongulaire, et pratiquent sur des modèles les techniques acquises aux côtés des professionnels encadrants. Corriger les imperfections, poser de faux ongles, les styliser, les entretenir… sont autant d’étapes que les étudiants perfectionnent. Ils approfondissent aussi leurs connaissances en matière de produits, de pathologies ongulaires ou encore d'hygiène, afin d’être aussi complets que possible, et pouvoir au sortir de ce module faire leurs premiers pas en tant que prothésistes ongulaires.

    3. Perfectionnement en prothésie ongulaire - niveau 2

de perfectionnement, complémentaire du précédent, s’attache à approfondir toutes les techniques actuelles de pose de prothésie ongulaire, et à les maîtriser sur le bout des doigts. French manucure, chablon, capsules, gainage… sont autant de pratiques que les étudiants développent, pour pouvoir s’ils le souhaitent les intégrer dans leur offre commerciale. Les aspirants prothésistes ongulaires évoluent dans des conditions similaires à leur futur environnement professionnel, et exécutent le processus complet d’une pose ongulaire sur modèles. 

 

forma-make-up-beaute

Bachelor Maquilleur mode & beauté

3 ans
|
  • Octobre 2023
3 ans
|
  • Octobre 2023
Bachelor Maquilleur mode & beauté

 

Ce Bachelor est destiné aux étudiants souhaitant en priorité évoluer dans le milieu de la mode, et participer à des ...

Découvrez la formation
prothesie-ongulaire-itm

Initiation à la prothésie ongulaire niveau 1

2 jours - 6 heures par jour
|
  • COMPLET
2 jours - 6 heures par jour
|
  • COMPLET
Initiation à la prothésie ongulaire niveau 1

Ajoutez une nouvelle compétence à votre arc afin de proposer l'offre la plus complète qui soit à vos client(e)s : initiez-vous à la prothésie ...

Découvrez la formation
prothesie-ongulaire-itm

Perfectionnement en prothésie ongulaire niveau 2

1 jour - 6 heures
|
  • COMPLET
1 jour - 6 heures
|
  • COMPLET
Perfectionnement en prothésie ongulaire niveau 2

Venez vous perfectionner, apprendre les techniques les plus actuelles et découvrir les dernières nouveautés. 

Découvrez la formation